Articles Tagués ‘gravure’

Une estampe est l’empreinte réalisée à l’encre sur un support souple à partir d’une matrice. C’est donc une image, dans l’acceptation la plus large du terme, imprimée sur papier. Le monde de l’estampe est tant celui des techniques d’impression que celui de l’art. Grâce à elle, les hommes ont pu multiplier et diffuser des images.

Très vite, les artistes ont saisi les avantages de ce moyen d’expression majeur et s’en sont servi pour réaliser des œuvres d’art à part entière. L’estampe se distingue donc de la peinture et du dessin du fait qu’elle est imprimée et peut donc exister, en principe, à plusieurs exemplaires. Son support privilégié étant le papier, elle fait partie des arts graphiques.

Elle est souvent synonyme de gravure, car une plaque de bois ou de métal est gravée pour obtenir la matrice d’impression. Le mot estampe est toutefois plus générique que celui de gravure, car il comprend aussi les images imprimées par report ou par contact, sans qu’il n’y ait de gravure à proprement parler.

De la gravure sur bois à la sérigraphie, un grand nombre de techniques se succèdent ou se côtoient, au cours de ces six derniers siècles, pour donner corps à l’image imprimée. Celles-ci se divisent en 4 grandes familles :

> La taille d’épargne ou gravure en relief

> La taille-douce ou gravure en creux

> Les procédés à plat

> Les procédés photomécaniques

À ces 4 familles, s’ajoute aujourd’hui pour certains, suivant l’acceptation du terme « estampe », les procédés d’impression numérique. Mais cette acceptation fait encore souvent polémique…

Ce qui est merveilleux avec la gravure, c’est qu’à partir d’une notion, on embrasse une multitude de disciplines : l’histoire de l’art et du livre d’une part, l’histoire des sciences et techniques d’autre part, tout en passant par l’histoire des mentalités, l’histoire politique et l’Histoire. Pour les esprits curieux, voilà une entrée en matière des plus appétissantes ! Ainsi, en partant de l’étude d’un estampe ou de l’oeuvre gravé d’un artiste, de nombreuses ramifications se créent, s’interconnectent, se distordent… pour aboutir à une évolution riche et complexe. A ce titre, la Lorraine, à l’histoire politique mouvementée, recense bien des ressources : Woeiriot, Bellange, Callot, Le Clerc, Leprince, Malardot, Lemud, Bellevoye, Prouvé, Friant, Jacquemin, Mallmann, Hilaire, Hallez, Taillandier… Pourquoi tant de lorrains ont-ils choisi la gravure comme moyen d’expression ?

A travers une approche pluridisciplinaire, ce blog se donne pour objectif d’apporter quelques embryons de réponse à cette interrogation…

Bienvenue dans le monde merveilleux de la gravure !